Allistic

Comment réussir votre sensibilisation à la Sécurité des Systèmes d’Information ? 5 facteurs clés de succès – Épisode 4

Episode 4 – Implication et participation des publics visés.

Souvent, les sessions de sensibilisation sont perçues comme une obligation et une perte de temps.

L’objectif est d’empêcher l’apprenant de s’ennuyer. 

Si vous perdez son attention, il ne retiendra rien et la session sera alors inutile. En général, faire intervenir l’apprenant permettra de le garder attentif.

  • Favoriser la participation, y compris à main levée.

L’interaction sera appréciée de tous !

  • Mettre en situation vos collaborateurs.

Imaginer de courts scénarios, auxquels les apprenants pourront s’identifier et participer. C’est l’occasion d’évaluer le niveau de maturité cyber des participants, afin d’orienter le discours par la suite.

  • Essayer des formes ludiques.

Jeu de la voyante ou encore un jeu très en vogue en ce moment, l’escape game spécial Cybersécurité, vous connaissez ?

Bien que plus coûteux, il saura satisfaire les participants. Dans le même style, il existe des serious game cybersécurité. Si le budget ne permet pas, pourquoi ne faire preuve de créativité et essayer de rendre la séance la plus ludique possible ? Avec un buzzer, un team play où le but est de devenir l’équipe la plus sécurisée, ou tout simplement des mini-jeux (ex: Question pour un cyber champion, la roue de la sécurité).

  • Utiliser un système de récompense !

Avec un lot de goodies, de bonbons, de petites choses qui feront toujours sourire. Si les apprenants s’amusent et éprouvent du plaisir, la séance sera alors une réussite !

Enfin, faire participer le public c’est bien, mais avoir son implication, c’est mieux. Si l’utilisateur se sent concerné, son implication n’en sera que plus grande. C’est pourquoi, il primordial de bien cerner le public cible. 

Tester les collaborateurs. Par exemple, en mettant en place une campagne de phishing, de clefs usb, etc …. Veiller cependant à restituer les résultats des tests et redonner à cette occasion les bonnes pratiques.

« L’avis de la rédaction » : L’idéal est de concevoir un programme sous forme ludique, qui sera plus apprécié par le collaborateur. Impliquer le public, c’est le maintenir attentif !

Rendez-vous lundi pour la suite et l'épisode 5 !

Exit mobile version